Skip to main content

Data pages

Accès aux données à la demande

Le traitement des dossiers nécessite souvent l’accès aux données provenant d’autres applications ou systèmes. Le fait de garantir l’exactitude des données fournies réduit considérablement le risque d’erreurs, et de résultats indésirables, dans les dossiers. Dans les applications Pega Platform™, une data page récupère des données d’une source spécifiée et les met en mémoire cache. Une data page gère l’intégration à la source de données, séparant les processus métier des détails d’intégration. Cette séparation permet aux développeurs d’applications d’utiliser les données obtenues dans une application sans en connaître la source de données ni les détails de connexion.

on-demand-data-gif

À la différence de la plupart des pages utilisées dans Pega Platform, les applications ne tentent de renseigner le contenu d’une data page que lorsque la page est consultée, et non pas via une action explicite. En raison de la nature à la demande de leur contenu, les data pages sont considérées comme une sorte de règle déclarative. Pega Platform ajoute automatiquement les caractères D_ au début du nom d’une data page pour la différencier des autres pages en mémoire.

Note: Les data pages créées dans des versions de Pega Platform antérieures à la 7.1 commencent par Declare_, et non D_.

Dans l’image suivante, cliquez sur les icônes + pour découvrir comment Pega Platform renseigne le contenu d’une data page.

Vérifiez vos connaissances avec l’interaction suivante.

Définition de data page

Dans Dev Studio, vous pouvez créer des data pages. Lors de la création d’une data page, le développeur doit fournir quatre informations clés.

  1. La structure des contenus de la page
  2. Le type d’objet représenté par les contenus de la data page
  3. Le mode d’édition pris en charge par la page
  4. La portée de la data page

Structure

La structure de la page détermine si la data page peut contenir un ou plusieurs éléments. Pour définir la structure d’une data page, sélectionnez une option dans la liste déroulante Structure.

En cas d’utilisation d’une structure de liste, la data page intègre les éléments de liste dans un tableau ordonné nommé pxResults. Pour accéder à un enregistrement de la liste, utilisez la syntaxe DataPageName.pxResults(n), où n représente l’index du tableau ordonné qui correspond à l’enregistrement.

Prenons l’exemple d’une data page qui contient des informations sur le cours d’un seul titre. La structure est définie sur Page. Toutefois, si une data page contient des informations sur les cours de tous les titres d'un portefeuille d'investissement, vous définissez la structure sur List

Au centre de l'image suivante, faites glisser la ligne verticale pour comparer les structures de page et de liste.

Type d’objet

Le type d’objet de la page identifie les informations contenues dans la data page. Pour définir le type d’objet d’une data page, saisissez la classe de l’objet dans le champ Object type. Le type d’objet permet à la data page de référencer n’importe quelle propriété définie pour la classe. Par exemple, une data page qui énumère les couvertures de soins dentaires fournies par une mutuelle contient le nom du régime, le coût et la franchise, tandis qu’une data page qui énumère les commandes récentes passées par un client contient le numéro de commande, la date de la commande, le coût total et l’adresse de livraison.

object-type-data-page

Mode édition

Le mode d’édition d’une data page indique comment, ou si, une application peut manipuler les informations d’une data page. Définissez le mode de la data page en sélectionnant une option dans la liste déroulante Mode.

Réglez le mode d’édition sur Read-Only pour empêcher une application de mettre à jour la data page, sauf lors du chargement et de la mise à jour du contenu à partir de la source de données. Le mode Read-only empêche les utilisateurs de modifier les informations provenant d’un système d’enregistrement et garantit que le contenu de la data page correspond toujours au contenu chargé à partir du système d’enregistrement. Par exemple, lorsque l’on accède à l’historique des accidents d’un client d’une compagnie d’assurance automobile à partir de la base de données de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS), la loi peut interdire la modification des données sources. Pour respecter cette obligation légale, réglez le mode de la page sur Read-Only.

Note: Si un mode de data page est Read-Only, l’outil Clipboard place la data page dans la catégorie Data Pages.

Configurez le mode d’édition sur Editable pour permettre à une application de modifier le contenu de la data page. Par exemple, un commerçant permet à ses clients d’enregistrer une ou plusieurs adresses de livraison lorsqu’ils passent une commande. La liste des adresses est chargée à partir de la base de données clients à l’aide d’une data page. Pour permettre à un client de mettre à jour une adresse lors d’une commande, réglez le page mode sur Editable.

Note: Si le mode de data page est Editable, l’outil Clipboard place la data page dans la catégorie User Pages.

Réglez le mode d’édition sur Savable pour configurer un plan d’enregistrement qui permet à l’application de retransférer le contenu de la page vers la source de données. Par exemple, après qu’un client a mis à jour une adresse de livraison, l’application copie l’adresse actualisée dans une data page enregistrable configurée pour mettre à jour la base de données client. Lorsque le client termine sa commande, l’application suit le plan d’enregistrement pour se connecter à la base de données clients. Lorsque le client termine sa commande, l’application suit le plan d’enregistrement pour se connecter à la base de données clients.

Portée

La portée d’une data page détermine la visibilité du contenu de la page dans l’application. Pour définir la portée de la page, sélectionnez l’une des options prises en charge dans la liste déroulante Scope : Thread, Requestor ou Node.

Dans l’image suivante, cliquez sur les icônes + pour en savoir plus sur les options de portée et examiner la façon d’exploiter les paramètres de portée pour gérer les données mises en cache dans les applications Pega Platform.

Vérifiez vos connaissances avec l’interaction suivante.

Sources de données

Utilisez la section Data sources du formulaire de la data page pour spécifier la façon dont Pega Platform renseigne le contenu d’une data page lorsqu’une application fait référence à cette page. Pour configurer une source de données, spécifiez le type de la source et le nom de la source de données. Vous pouvez utiliser l’une des options suivantes pour configurer une source de données pour une data page.

  • Data transform
  • Activity
  • Connector
  • Report definition
  • Database lookup
  • Robotic automation
  • Robotic desktop automation

Pour chaque type de source, identifiez la source de données à interroger. L’exemple suivant montre une source de données configurée de manière à alimenter une data page avec une structure de liste en exécutant le DataTableEditorReport pour la classe GoGo-GoGoRoad-Data-Customer.

Data source configured to populate a data page using a report definition

Vous devez configurer un data transform pour relier la réponse au modèle de données du type de dossier ou du type de données dans les cas suivants :

  • Vous utilisez l’option report definition pour récupérer les données d’une structure de page.
  • Vous utilisez l’option lookup pour récupérer les données d’une structure de liste.
  • Vous utilisez l’option robotic automation.
  • Vous utilisez l’option robotic desktop automation.

Sourcing des données depuis plusieurs sources de données

Si vous combinez des données de plusieurs sources pour renseigner une data page, sélectionnez l’option Aggregate sources. Identifiez ensuite chacune des sources de données à interroger. Pega Platform renseigne la data page depuis les sources spécifiées dans l’ordre indiqué.

Sourcing conditionnel des données depuis une source de données

Une data page doit spécifier au moins une source de données. Si une data page contient plusieurs sources, configurez une condition logique pour chaque source afin de tester s’il faut interroger la source de données. La condition de la dernière source de données de la liste est réglée sur Otherwise pour faire en sorte que Pega Platform identifie toujours la source de données pour la data page. Lorsqu’une application fait référence à la data page, Pega Platform évalue chaque condition dans l’ordre de la source de données et utilise la source de données pour la première condition remplie.

Paramètres

Lorsque vous renseignez une data page, vous pouvez avoir besoin de limiter le contenu de la page aux éléments pertinents. Par exemple, une base de données contient des enregistrements de toutes les polices souscrites par une compagnie d’assurance. Si un client souhaite modifier la couverture de sa police d’assurance automobile, il vous faut un moyen de renseigner une data page uniquement avec l’enregistrement de la police concernée.

Vous pouvez utiliser des paramètres pour limiter le contenu d’une data page. Par exemple, si vous sélectionnez Lookup comme source de données, vous devez fournir la valeur clé qui identifie de manière unique l’enregistrement à renvoyer vers la data page. Vous pouvez également utiliser des paramètres pour transmettre des données à un filtre de rapport afin de limiter les résultats à un ensemble spécifique d’enregistrements, par exemple un type spécifique de produit dans une base de données d’inventaire. Vous pouvez transférer un paramètre à une data page à partir d’éléments de l’interface utilisateur, par exemple : liste déroulante ou bouton d’option, propriétés et autres types de règles. Pour obtenir la liste complète des types de règles qui peuvent transférer des paramètres à une data page, consultez la rubrique d’aide Transfert des paramètres aux data pages à partir de règles non relatives à l’interface utilisateur.

Caution: L’utilisation de data pages paramétrées peut conduire à plusieurs instances d’une data page dans le clipboard. Prenez en compte les effets que peuvent avoir plusieurs instances d’une data page lorsque vous ajoutez un paramètre à une data page. Si vous n’avez pas besoin d’une instance pour chaque combinaison unique de paramètres, cochez la case Limit to a single data page, sous l’onglet Load Management, afin de conserver une seule instance de la page paramétrée que Pega Platform remplace lorsque les paramètres changent.

Pour utiliser une source de données paramétrée, ajoutez une entrée pour le paramètre sous l’onglet Parameters de l’enregistrement de la data page.

Pour référencer une data page paramétrée, incluez le nom et la valeur de chaque paramètre dans la référence. Utilisez des crochets pour identifier le nom et la valeur de chaque paramètre, en suivant la syntaxe NomDataPage[Paramètre1_Nom:Paramètre1_Valeur,Paramètre2_Nom:Paramètre2_Valeur,...].

Note: lorsqu’un utilisateur tente d’accéder à une data page paramétrée, Pega Platform ignore toute instance de la data page dont la valeur est différente pour le même paramètre.

Dans l’image de data page suivante, cliquez sur les icônes + pour en savoir plus sur les configurations des paramètres.

Référencement des data pages

Lorsque les données doivent être référencées depuis une data page, un champ de requête est utilisé. La plupart des data objects créés par Integration Designer ne disposent pas d’une clé ou des autres data pages nécessaires pour créer une relation de référence. Les champs de requête Query ont besoin d’une liste ou d’une data page de recherche.

Ils n’enregistrent aucune valeur clé en interne : tous les paramètres envoyés à la data page doivent donc être externes au champ. Imaginons un type de dossier gérant les instructions de vol et créant les plans de vol des élèves. Il utilise une requête pour déterminer la météo d’un aéroport en transmettant un code d’aéroport provenant de l’extérieur du dossier et renvoie ensuite la météo qui est alors renseignée automatiquement sur la vue de confirmation du plan de vol. 

Note: Poru une requête, il n'est pas nécessaire que le paramètre soit un champ externe au dossier. Ce paramètre peut en effet provenir de tout champ du contexte d’un objet conteneur ou d’un champ d’une activité. 

Les paramètres d’un champ de requête Query sont définis par la data page ou la vue que le champ est configuré pour utiliser. Par exemple, une data page peut utiliser une plage de dates comme paramètres pour déterminer quelles transactions renvoyer. Vous pouvez configurer une requête pour qu’elle copie les informations de la data page dans le dossier lors du premier accès. De plus, vous pouvez utiliser une data page enregistrable pour envoyer les informations vers le système d’enregistrement, par exemple pour actualiser une valeur. 

Vérifiez vos connaissances avec l’interaction suivante.

If you are having problems with your training, please review the Pega Academy Support FAQs.

Did you find this content helpful?

100% found this content useful

Want to help us improve this content?

We'd prefer it if you saw us at our best.

Pega Academy has detected you are using a browser which may prevent you from experiencing the site as intended. To improve your experience, please update your browser.

Close Deprecation Notice